Biographies : Yvan Dautin

Retour accueil      Retour liste

 

    Enfant, Yvan Dautin est fasciné par le cirque. Boursier de l'Etat, il fait ses études au lycée Clémenceau à Nantes et obtient son bac. Le théâtre l'attire et il se présente au Conservatoire de Nantes en auditeur libre. Etudiant, il fait du théâtre amateur, monte des spectacles Vian et Prévert dans les bistrots. A Paris en 1967, il court le cacheton en s'accompagnant à la guitare.

    En octobre 1968, il enregistre chez Pathé Marconi, sous la direction d'Hubert Rostaing, son premier disque, un super 45 tours avec quatre chansons de Paul Villaz, et un second, en avril 1969, avec ses propres chansons (La comptine du cétacé). La même année, tout en faisant son service militaire, il participe, en 1969, aux Relais de la chanson française, concours organisé par l'Humanité et gagne un prix avec La méduse. En juillet 1971, il chante à la Galerie 55, accompagné par François Rabbath et Michel Devy. Un enregistrement public est publié en octobre (« Je n'suis pas sorti d'la cuisse de Jupiter »). Dans la première moitié des années 70, Dautin participe à la dernière soirée de l'Écluse, tourne avec Julien Clerc.

    En 1975, il est engagé par Jacques Bedos et enregistre deux albums aux disques AZ (La malmariée, Kate, La Portugaise). En mai 1977, il se produit au Théâtre de Boulogne-Billancourt, accompagné par Bernard Lubat, Beb Guérin et Paul Castanier. RCA publie cet enregistrement public et deux autres albums (« Quand j'étais dromadaire », « Les mains dans les poches sous les yeux »). En 1979, Yvan Dautin sort un 45 tours avec Est-ce que c'est salsa ?, une des premières salsa enregistrée en France, accompagné par Henri Guédon. En 1981, Dautin renoue avec AZ, le temps de deux albums, avec des chansons comme Monsieur, monsieur, Le jardinier, en 1981, et, surtout, Boulevard des Batignolles, l'année suivante (texte de Etienne Roda-Gil) qui devient un des tubes de l'année 1982.

    Pendant une dizaine d'année, Yvan Dautin va connaître une éclipse. Il enregistre deux 45 tours, mal distribués, un 30 cm chez l'Escargot (« Entre chien et loup »). Au théâtre, il tient le rôle de Thénardier dans Les Misérables de Robert Hossein, joue L'île au trésor, participe à un spectacle musicale sur la résistance avec Martine Sarri. En 1992, il rencontre un producteur, Jean-Philippe Olivi qui lui donne l'occasion d'enregistrer à nouveau, accompagné par des musiciens de jazz sous la direction d'Angelo Zurzolo. Deux CD voient le jour. Yvan Dautin n'a jamais aussi bien chanté.


R. B.


Note : biographie non actualisée (1994).